Cigarette électronique : halte aux idées reçues

cigarette électronique

A force d’écouter ceci ou d’écouter cela, on finit par avoir de gros doutes concernant le vapotage sans même l’avoir essayé. Résultat : bon nombre de fumeurs préfèrent rester à leur clope meurtrière, pensant qu’avec elle au moins, ils savent à quoi s’attendre. Pour les aider à sauter le pas, voici quelques vérités à connaître sur le dispositif pour mettre fin aux idées reçues.

La cigarette électronique est dangereuse

Avant de vous mettre à la vape, vous devrez choisir une cigarette électronique. Sur le marché, vous aurez le choix entre les modèles à tube et les Box Mod. Tous produisent de la vapeur, mais il faudra opter pour le meilleur clearomiseur saveur ou grosse vapeur si vous souhaitez vous mettre au Cloud Chasing.

Dans tous les cas, quel que soit le modèle que vous choisissez, le dispositif en lui-même ne représente pas de danger. Il faut seulement faire preuve de bon sens et respecter les consignes d’utilisation de base. Vous ne devrez, par exemple pas vapoter lorsque l’appareil est encore en charge. Il faut également éviter de dépasser la température de chauffe recommandée et surtout, ne pas chercher à bricoler l’appareil pour qu’il devienne plus puissant.

Pour plus de sécurité, optez pour un modèle de marque connue et de bonne qualité. Cela vous demandera quelques sous en plus, mais mieux vaut investir dans un produit durable, de qualité et sûr.

Vapoter vous fait consommer de la nicotine

Evidemment, si vous n’utilisez que des e-liquides contenant de la nicotine, vous allez forcément en consommer. Si vous ne souhaitez pas en ingérer, optez pour des liquides pour cigarettes électroniques sans nicotine.

A l’origine, tous les e-liquides n’en contenaient pas. Ce n’est que plus tard qu’elle a été autorisée dans ces produits. Vous restez ainsi maître de votre santé et si vous souhaitez quand même essayer, sachez que vous pouvez très bien limiter la dose en préparant vous-même votre propre e-liquide. Il vous revient de choisir le nombre de boosters à utiliser en fonction de la dose voulue.

Un conseil toutefois : si vous n’avez jamais fumé ou vapoté auparavant, mieux vaut se limiter aux e-liquides non-nicotinés.

Contrairement à ce qui se dit, même sans nicotine, la vape en vaut la peine, car elle reste plus saine que le tabagisme.

On peut devenir dépendant de la vape

C’est effectivement possible, mais à choisir entre la dépendance au tabac et la dépendance à la vape, on choisit la deuxième option.

On tient toutefois à préciser que tous les vapoteurs n’en sont pas tous accros. Certains peuvent très bien s’en passer sans souffrir de manque. Et même lorsqu’il y a dépendance, c’est surtout vis-à-vis des gestuels et non de la consommation proprement dite.

Il reste néanmoins indubitable que le mieux serait de ne pas être dépendant du tout. Voilà pourquoi on déconseille aux personnes n’ayant jamais fumé de s’y adonner. Lorsqu’il s’agit d’anciens fumeurs, il est mieux qu’ils soient accros à la vape qu’à la clope.

Associer tabagisme et vapotage est dangereux

Il est vrai que si on pouvait choisir, on vous conseillerait de vous maintenir au vapotage. Toutefois, comme arrêter de fumer ne se fait pas en un jour, vous pouvez très bien associer les deux dispositifs au début du sevrage puis réduire petit à petit le nombre de tiges de cigarettes fumées. L’essentiel c’est que la vape prenne le dessus sur le tabagisme et non le contraire.

Selon les médecins, chaque fois que le fumeur remplace une tige de cigarette par la vape, cela lui fait moins de goudron, de monoxyde de carbone et de particules fines à inhaler. Et plus il se met à vapoter, moins il sera soumis aux effets ravageurs du tabagisme.

Il faut toutefois bien préciser que cette association ne doit durer qu’un temps et avoir pour objectif l’arrêt du tabac. L’e-cigarette doit être une aide au sevrage. La bonne nouvelle c’est qu’elle est plus efficace que les autres substituts nicotiniques.

La vape passive est nocive

La vape passive se définit par une exposition de personnes non vapoteuses à la vapeur de la cigarette électronique. C’est l’équivalent du tabagisme passif, mais version vapotage.

On sait tous que le tabagisme passif est tout aussi meurtrier que le tabagisme tout court. Pour cause, les personnes exposées à la fumée consomment également toutes les substances toxiques qu’elle contient.

Le vapotage passif, quant à lui, n’expose pas les autres à de grands risques et ce, pour diverses raisons. La vapeur dégagée ne contient que des ingrédients non toxiques pour la santé et une fois rejetée hors du dispositif, 95 % disparaît en moins d’une minute. Elle n’a donc pas le temps de contaminer les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.