Faut-il hydrofuger la toiture de sa maison après son nettoyage?

Le nettoyage de la toiture figure parmi les travaux d’entretien annuel obligatoires de la maison. Il consiste à éliminer les mousses, les lichens et les algues qui se sont développés sur sa surface. Le nettoyage permet également de retirer les autres traces de pollution. Après sa réalisation, on procède généralement à l’application d’un traitement hydrofuge sur le toit. Mais faut-il nécessairement y recourir ? Les réponses à cette problématique feront l’objet du présent article.

Quels sont les avantages d’hydrofuger sa toiture après son nettoyage ?

L’application d’un traitement hydrofuge sur le toit est qualifiée d’hydrofugation. Cette opération est réalisée à l’issue des travaux de nettoyage. Pour sa mise en œuvre, il est conseillé de faire appel à ce professionnel en hydrofuge de toiture en Gard.

Sa mise en œuvre est en effet préconisée par les spécialistes en travaux de toiture bien qu’elle soit facultative. Justement, elle présente de nombreux avantages. Le traitement hydrofuge permet en effet de :

Ralentir/éviter la croissance des champignons parasitaires

Comme il est fait à base d’algicide et de fongicide, le traitement hydrofuge freine le développement et la prolifération des champignons (algues, mousses, lichens, etc.). Il permet en effet d’éradiquer ces derniers jusqu’à leur souche.

Étanchéifier la toiture

L’hydrofuge est un produit imperméabilisant. Il optimise l’étanchéité à l’eau et à l’air des tuiles, car il comble les pores et les microfissures qui se sont formées avec le temps. On peut d’ailleurs y recourir pour traiter les petits problèmes d’infiltrations d’eau.

Rendre le toit moins vulnérable à l’encrassement

Une fois hydrofugé, le toit craint moins la pollution. Autrement dit, il ne retient pas les saletés, car il est capable de s’autonettoyer. Grâce à l’hydrofuge, les souillures ne pourront pas s’incruster dans les tuiles. Celles-ci seront d’ailleurs directement acheminées vers les gouttières lorsqu’il pleut.

Bon à savoir : Les effets de ce traitement s’estompent avec le temps. Il est préconisé de le renouveler tous 3 à 5 ans.

Hydrofugation de la toiture : à qui faire appel ?

Même s’il s’agit d’une tâche à la portée de tous, il est plus judicieux de confier l’hydrofugation de la toiture à un couvreur professionnel. En effet, cet artisan est le mieux qualifié pour réaliser ce type d’opération, et ce, pour différentes raisons.

D’une part, il connait mieux les traitements hydrofuges. Il faut savoir que le type de produit à utiliser dépend des spécificités des tuiles. Vous pouvez d’ailleurs compter sur son aide pour choisir votre traitement hydrofuge. À titre indicatif, il y a principalement deux sortes d’hydrofuges : l’hydrofuge filmogène et l’hydrofuge à effet perlant.

D’autre, il dispose du matériel adéquat pour appliquer le produit. Son application nécessite en effet l’utilisation d’un pulvérisateur.

Enfin, le couvreur est le seul apte à garantir la qualité du travail. Néanmoins, pour savoir combien son intervention coûte, il est recommandé de lui demander un devis des travaux.

À titre d’information, il existe différents facteurs qui font varier le prix de l’hydrofugation de la toiture. En l’occurrence, il s’agit de la taille du toit, du type de matériaux de couverture en place, de la qualité et de la quantité du produit hydrofuge. Approximativement, il faudra en moyenne prévoir entre 10 € et 40 € par m² pour cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.