Mise hors d’eau et mise hors d’air de la construction : quelles différences retenir?

Pour qu’une maison devienne habitable, plusieurs travaux sont entrepris lors de sa construction. À côté de l’élévation du coulage de la fondation et l’élévation des murs, des travaux de finition, c’est-à-dire les seconds œuvres, s’imposent également. On entend d’ailleurs souvent parler de la « mise hors d’eau » et de la « mise hors d’air » de la construction sans savoir ce qu’il en est réellement. Dans cet article, nous allons voir en quoi elles consistent et comment faire la différence entre ces deux notions. Découvrez !

Dans quels cas fait-on référence à la maison hors d’eau et hors d’air ?

Avant toutes choses, il importe de remarquer que ces deux notions sont très utilisées dans le cadre des travaux de maçonnerie. Pour pouvoir les définir avec plus de précision, une comparaison entre un édifice en construction et une habitation « clé en main » s’impose.

En effet, on parle de maison hors d’eau/hors d’air lorsqu’elle est à l’abri de l’air et de l’eau. Concrètement, l’installation des éléments comme les murs, la charpente, la toiture, les menuiseries, les portes et les fenêtres a été faite.

Une fois que les gros œuvres sont achevés, on entame les seconds œuvres. Ce sont ces derniers qui rendent la bâtisse habitable. La mise hors d’eau/hors d’air de celle-ci est par conséquent classée parmi les seconds œuvres. À titre de rappel, ces derniers sont relatifs à la pose des différents revêtements, aux travaux d’isolation thermique, aux travaux d’électricité et de plomberie. Pour leur mise en œuvre, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel comme ce maçon dans le Seine et Marne sur ce site : https://www.artisan-macon-77.fr/

Qu’est-ce que la mise hors d’eau d’une construction ?

La mise hors d’eau d’une construction désigne les travaux permettant d’assurer son étanchéité à l’eau. Elle est entreprise dès lors que les murs ont été construits. Cette opération se matérialise principalement par le montage de la charpente et de la toiture.

Au cours de sa réalisation, les professionnels du bâtiment doivent se conformer aux normes applicables dans le domaine. Par conséquent, ils doivent veiller au respect des différentes consignes de sécurité. Par ailleurs, ils sont tenus de choisir minutieusement la charpente à poser, d’installer correctement les linteaux, les poutres et les tuiles. Pour assurer la parfaite étanchéité de la maison, l’usage de matériaux de bonne qualité devra être privilégié. Pour une construction durable, le facteur prix ne devra pas constituer une entrave.

Qu’est-ce que la mise hors d’air d’une construction ?

Elle implique la mise en place des différents éléments de menuiseries. Mais avant cette tâche, il faudra déterminer le type de porte et de fenêtre à installer.

La mise hors d’air de la maison ne se fera donc qu’après sa mise hors d’eau. À l’issue des travaux, l’étanchéité à l’air et à l’eau de celle-ci sera donc garantie. Il est à noter que ces travaux ont un impact important sur les performances thermiques de l’habitation. Une fois que sa mise hors d’eau/hors d’air a été effectuée dans les normes, le confort à l’intérieur de celle-ci sera optimale. Pour rendre le logement habitable, il faudra directement installer le système d’isolation et les différents équipements en plus de la réalisation des travaux de finition. Ici encore, il est vivement conseillé de faire appel à un spécialiste du bâtiment comme le maçon professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.