Ramonage de cheminée : les différentes options à votre portée

Si vous souhaitez optimiser le rendement de votre appareil de chauffage, il est important de prévoir des travaux de ramonage de cheminée. Pour ce faire, vous devez prendre en compte les différentes alternatives qui se présentent à vous telles que la solution chimique. Dans cette optique, vous avez également la possibilité de choisir entre réaliser les entretiens par votre propre soin ou faire appel à un ramoneur professionnel. Parmi les autres aspects à considérer, la fréquence de cette opération fait notamment partie des critères à prendre en compte ainsi que la meilleure période pour l’exécuter.

La solution chimique

Il s’agit d’une autre alternative à la méthode classique appelée aussi mécanique. Pour ce faire, l’artisan choisira entre deux procédés, en optant pour :

  • une bûche (8 à 15 euros),
  • ou une poudre de ramonage (4 à 10 euros/kg).

Cette solution a l’avantage d’être à la fois simple, efficace et économique. En effet, il suffit de déposer ces composants directement dans votre foyer et le tour est joué. Toutefois, il est essentiel de noter que cette intervention ne remplace pas la technique habituelle, puisqu’il faudrait même souligner qu’elle vient juste en complément de cette dernière.

En considérant ces faits, vous pouvez éventuellement vous demander s’il ne serait pas possible d’effectuer cet entretien par vos propres soins. Sachez que c’est effectivement réalisable en respectant à la lettre les différentes étapes qui s’imposent. De même, si vous êtes un brin bricoleur, l’achat d’un kit de ramonage vous permettra de mener à bien un tel chantier. Cet ensemble d’accessoires est composé de perches et d’un hérisson pour faciliter le nettoyage de votre conduit. Toutefois, ces démarches sont préconisées dans le cadre d’une pratique d’appoint qui vise à optimiser les effets du mode opératoire standard. D’ailleurs, le ramonage mécanique est un process obligatoire et qui doit être pris en charge par un professionnel dans ce domaine.

La périodicité idéale

Pour plus d’efficacité, le ramonage de votre conduit devrait se faire en fonction de l’utilisation de votre système de votre chauffage. A la base, dès que votre appartement est équipé d’une cheminée, vous avez l’obligation de l’entretenir au moins une fois par an. Et ce, même si vous ne vous en servez pas durant la saison hivernale, sauf si vous avez pris la précaution de la condamner. Le cas échéant, vous serez passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros dans certains départements.

Pour mieux connaître les règles qui s’appliquent dans votre localité, il est judicieux de vous adresser auprès de votre mairie. Vous y trouverez certainement les informations relatives à l’arrêté préfectoral en vigueur, notamment le fait qui stipule qu’il doit être exécuté par un artisan certifié. Autrement, en principe, il est recommandé de planifier cette intervention comme suit :

  • opération systématique chaque année pour les installations tubées (poêle à bois fonctionnant avec des combustibles gazeux),
  • nettoyage biannuel pour les modèles traditionnels et autres gammes d’appareils de chauffage.

Pour conclure, en travaux de ramonage de cheminée, vous avez la possibilité de choisir entre différents procédés tels que la solution chimique ou la méthode mécanique. Dans cette optique, pour rester en conformité par rapport aux dispositions légales, vous devez faire appel à un ramoneur qualifié et certifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.