10 conseils pour réussir votre permis de conduire du premier coup

permis

Tout candidat passe généralement deux épreuves pour réussir son permis de conduire : celle du code et de la conduite. Ainsi, la formation au permis se divise en deux parties : théorie et pratique.

Les élèves maîtrisent les principes du code de la route grâce à la partie théorique. En revanche, la partie pratique les aide à apprendre et à acquérir les automatismes de la conduite. En tout cas, il faut d’abord réussir l’examen du code avant de pouvoir entamer la formation pratique. A l’issue de cette dernière, le candidat concerné pourra passer l’examen pratique. Le taux de réussite à celui-ci est assez élevé. De plus, plusieurs élèves réussissent du premier coup. Découvrez alors 10 conseils pour y arriver dans cet article.

1.        Pratiquer le plus souvent possible

Comme pour tout examen, pour obtenir votre permis de conduire, la préparation est la clé de la réussite. Il est donc important de bien choisir votre auto-école afin de bénéficier d’un bon enseignement tant sur la théorie que sur la pratique. Pour cela, nous vous conseillons de vous orienter vers une auto-école telle que Stych qui propose une formation à la fois simple et efficace.  Toutefois, il est conseillé de pratiquer le plus souvent possible. Ce n’est que de cette manière que vous acquerrez les automatismes de la conduite. De plus, l’examinateur vous évaluera sur votre conduite en général et les gestes que vous adoptez en voiture. Pour réussir l’examen, entraînez-vous donc le plus possible.

2.           Se reposer la veille de l’examen

Certes, vous devez beaucoup vous entraîner avant l’examen pratique. Mais la veille, il vaut mieux vous reposer et bien dormir la nuit. De cette manière, vous serez plus concentré et donc mieux disposé pour réussir. De plus, trop de pratique la veille de l’examen peut engendrer plus de stress. Ce qui risque de vous donner la fausse impression que vous n’êtes pas prêt.

3.         Prendre tout son temps avant de démarrer

Vous êtes certainement impatient que l’examen pratique soit fini. Toutefois, évitez de faire l’erreur de démarrer dès que l’examinateur vous donne le feu vert. Prenez bien votre temps pour faire les vérifications et les réglages nécessaires avant de démarrer. Par exemple, même si les rétroviseurs sont bien réglés, faites quand même semblant de les ajuster. Faites de même pour le siège conducteur et tous les autres réglages du véhicule.

4.           Procéder à certaines vérifications

Comme on vient de dire, les vérifications avant le démarrage sont très importantes. Voici les 5 vérifications que vous ne devez surtout pas oublier de faire :

  • Régler les rétroviseurs avant de démarrer.
  • Ajuster le siège et le volant au besoin.
  • Vérifier si tous les passagers ont bien attaché leur ceinture. Il faut leur demander de le faire si nécessaire.
  • Allumer les phares si les conditions météorologiques sont sombres.
  • Vérifier où les feux de détresse, le désembuage et les phares (longue ou courte) peuvent être déclenchés.

5.           Prendre soin de sa position pendant l’examen pratique

Avant de démarrer, installez-vous confortablement et correctement au volant. Cela vous permet de gagner des points, mais surtout d’augmenter votre confiance en vous. Ainsi, vous montrez à l’examinateur que vous prenez cette épreuve au sérieux. Faites bien attention à la position de vos mains sur le volant. Si elles sont bien positionnées, ce sera plus facile de maîtriser la trajectoire de la voiture. Et surtout, évitez de croiser vos mains en manipulant le volant.

6.           Ne pas se laisser déstabiliser

L’examinateur tentera souvent de vous mettre à l’épreuve. C’est normal puisque c’est son rôle. Certains examinateurs feront tout pour vous mettre à l’aise tout en guettant les fautes. D’autres seront particulièrement froids pour vous mettre mal à l’aise. Ils ont tous pour objectif de voir comment vous gérez le stress au volant. Préparez-vous donc mentalement pour que cela n’affecte pas votre concentration.

7.           Vérifier tous les documents à présenter à l’examen pratique

Plusieurs documents sont à présenter le jour de l’examen. Prenez la liste auprès de votreauto-école pour ne rien oublier. Il s’agit principalement de votre convocation, d’une pièce d’identité valide et d’une enveloppe avec votre nom et votre adresse. Le justificatif d’obtention de l’examen du code de la route sera aussi nécessaire.

8.           Réviser le code pour répondre aux questions que l’examinateur pourrait poser

Ne pensez pas que vous en avez fini avec les règles du code après avoir réussi l’examen théorique. C’est faux, car pour réussir l’examen pratique, vous devez montrer à l’examinateur que vous connaissez ces règles. Celui-ci peut même vous poser des questions relatives au code de la route. Pour les répondre correctement, il est conseillé de réviser un peu vos cours avant l’examen pratique.

9.           Repérer les lieux avant l’examen

L’endroit de l’examen sera précisé dans votre convocation. N’hésitez donc pas à repérer les lieux avant le jour J. Ce sera même mieux de vous y rendre plusieurs fois, avec votre moniteur par exemple, en empruntant différents itinéraires. De cette façon, les environs vous seront familiers. Cela va grandement diminuer votre stress.

10.       Ne pas être en retard

Comme pour n’importe quel examen, soyez à l’heure, ou encore mieux, arrivez en avance. Cela vous permettra d’être calme. En plus, vous pourrez mettre l’examinateur en colère si vous arrivez en retard. Il vous sanctionnerait alors plus facilement. Il est donc recommandé de ne pas vous retrouver dans cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.