Système antivol et niveau de sécurité

Système antivol

Un antivol est un dispositif destiné à dissuader, retarder, signaler ou empêcher un vol. La mise en place d’un tel système dépend de l’objet à protéger. Il peut être intégré ou non, son retrait ou son activation n’est possible et permise que par le propriétaire de l’objet. 

On distingue divers mécanismes et systèmes antivols. En quoi consistent ces mécanismes et quels sont les niveaux de sécurité pour chacun d’eux ?

Les différents types de système antivol


À chacun ses priorités pour assurer la sécurité et l’antivol de ses objets. Quel que soit l’objet, à assurer, il vaut mieux se fier à un magasin connaisseur qui peut vous conseiller et vous proposer le meilleur type de système antivol. Ce dernier peut être utilisé seul, ou associé à un autre système  à fin de renforcer l’antivol et empêcher toute tentative de vol. 

Une chaîne ou un cadenas sont parmi les systèmes antivols, pas chers, efficaces et faciles à installer sur plusieurs objets. Pour sécuriser un lieu peu ou assez exposé, un quartier sécurisé ou pas, un antivol de garage, un antivol de robinet, un antivol U ou un antivol d’attelage sont fortement recommandés dans de telles situations. Alors n’hésitez pas visiter ce blog : https://www.le-bonplan.com/ pour connaitre les autres types de système antivol.
La discrétion est importante lors de l’installation d’un antivol et peut renforcer la sécurisation de n’importe quel objet. La technique d’un antivol qui cache un autre est assez intéressante et recommandée dans plusieurs situations. N’hésitez donc pas à l’utiliser dés que l’occasion se présente à vous.

La mise en œuvre d’un système antivol


Cette mise en œuvre peut prendre plusieurs formes dont principalement:
La mise en œuvre physique, qui se fait en bloquant mécaniquement les pièces essentielles de l’objet protégé, comme le cas de l’antivol de la bicyclette qui empêche la roue de tourner.  Cette mise en œuvre  se fait aussi en supprimant la possibilité de déplacer un objet en l’attachant à un autre objet lourd. On trouve aussi l’antivol qui détruit l’objet en cas de vol, cela rend l’objet inutilisable et invendable, comme l’antivol associé au vêtement dans les magasins.
La mise en œuvre électrique, cela fonctionne en mettant hors service un circuit ou une fonction logique de l’objet à protéger, cette mise en œuvre est fréquente dans le système anti-démarrage des automobiles. On distingue aussi le système d’alarme déclenché en cas ou l’objet subi une tentative de vol ou si l’antivol franchit un périmètre bien déterminé. Ce système exploite la technologie de radiofréquence et adopté et connu dans les grandes surfaces et les magasins.
La mise en œuvre passive, permet de rendre difficile ou chère la remise en vente de l’objet volé. Comme par exemple la mise d’un fichage ou un tatouage unique sur l’objet volé, ou la possibilité d’un repérage géographique en cas de vol. Ce mode de sécurisation ne permet pas au voleur de changer des pièces coûteuses en cas d’endommagement, ce qui ne permet pas de revendre ou d’utiliser l’objet volé. Les diverses formes de mise en œuvre d’un système antivol fait rire, mais importantes à connaître pour bien cibler le système qui convient à vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.