Thomas Le Carrou présente une vue d’ensemble de l’orthopédie

Thomas Le Carrou présente une vue d'ensemble de l'orthopédie

L’orthopédie traite les maladies des os, des articulations et de tout ce qui les entoure : ligaments, cartilages, muscles et nerfs. Dans une définition plus large. Pour le médecin Thomas Le Carrou, c’est la branche de la médecine qui est chargée de corriger et de prévenir les difformités de l’appareil locomoteur, par la chirurgie et les immobilisations. Il faut tenir compte du fait qu’il s’agit d’une spécialité qui a commencé à chercher à corriger les altérations et les malformations du système locomoteur pendant le développement et la croissance des enfants et qui s’est actuellement étendue à différentes affections et à différents âges.

L’orthopédie : de l’enfance à l’âge adulte

Elle est présente à tous les stades de la vie, depuis les enfants qui naissent avec des problèmes congénitaux, les jeunes et les adultes qui ont des accidents de sport ou de travail, et plus tard, dans la phase finale de l’existence, des blessures ou des séquelles apparaissent à la suite d’une vie de travail. Ces maladies ou blessures peuvent être prévenues, corrigées et, dans les cas les plus graves, opérées.

Aspects importants à prendre en compte dans les procédures orthopédiques

Selon Thomas le Carrou, il existe des traitements chirurgicaux et non chirurgicaux, voyons voir :

  • Non chirurgicaux : plâtre, infiltrations d’orthèses (appareils orthopédiques), physiothérapie et ergothérapie.
  • Chirurgical : il se produit lorsque le traitement précédent échoue, lorsqu’il y a beaucoup de douleur, dans les difformités ou lorsque le patient est incapable de bouger.

Les instruments de chirurgie orthopédique décrits par Thomas Le Carrou

Les instruments de chirurgie orthopédique sont conçus de manière à ce que le chirurgien puisse effectuer une manœuvre chirurgicale de base. Ils doivent être normalisés et subir un processus de décontamination, de nettoyage et de stérilisation. Pour le chirurgien orthopédiste, leur entretien doit être méticuleux, car ce sont des ustensiles sophistiqués, délicats et coûteux. Ils sont réalisés dans de nombreuses variantes et selon leur fonction.

En ce qui concerne l’environnement, l’être humain est confronté à différents agents physiques, tels que le froid, la chaleur, les radiations, l’électricité, etc. Thomas Le Carrou rappelle qu’il est également confronté à des forces mécaniques qui, appliquées au corps, produisent différentes blessures. Par conséquent, lorsqu’il y a un patient blessé, il est envisagé :

  1. Quelle est la cause de la blessure ?
  2. Qu’est-ce qu’il affecte ?
  3. Quels sont les dommages causés par l’agression ?

Dans les réponses à ces questions, nous pouvons constater que les blessures subies seront plus importantes dans le cas d’un accident produit par un camion à grande vitesse, ou que des blessures plus graves se produiront lorsque le patient tombe d’une certaine hauteur, que celles produites par des forces mineures appliquées à des personnes en position statique.

Les forces analysées ci-dessus, une fois appliquées sur le corps, produisent des dommages qui se traduisent par les blessures suivantes sur le système locomoteur :

  • Contusion.
  • Hématome.
  • Blessures.
  • Entorses.
  • Dislocations.
  • Fractures ou luxofractures.

La chirurgie orthopédique surpasse, dans de nombreux processus, en termes de qualité de vie du patient et d’efficacité, d’autres interventions plus intéressantes telles que les transplantations d’organes.

L’avenir dans le domaine de la chirurgie orthopédique est très encourageant, car il existe une innovation progressive très avancée qui a permis de perfectionner les conceptions, de trouver de nouveaux matériaux, de mettre au point des techniques moins invasives, d’améliorer les résultats cliniques et d’obtenir des temps de récupération plus courts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *